L’oiseau caché

  Mon âme rame loin des lames  Voile les larmes et les alarmes  Pensées mêlées, mon âme ailée  Ailleurs a délaissé le laid  Navigateur, mon migrateur  A dissolu sa pesanteur  Moins lourd, plus sourd et sans détour,  L’oiseau dilate le parcours  Exaltation sans déviation,  Illusion en ébullition,  Métamorphoses illimitées…  Incomparable liberté !