4 à 6

 

Ce moment, Justine et Luka l’avaient attendu avec une rare impatience. Et dans quelques minutes, ils seraient de nouveau ensemble. Ce moment là, il était pour eux, à eux et rien qu’à eux. Trois jours et quatre nuits, tous les deux, sans contraintes, ou si peu.

Luka avait fait les cent pas dans le hall de gare, en attendant sa belle. Il l’avait attendue juste à la descente du train, embrassée avec tendresse, serrée fort dans ses bras. Puis tous les deux s’étaient rendu jusqu’à l’appartement qu’une amie commune leur laissait pour le week-end. Là, il avait préparé le dîner pendant que Justine se détendait. Puis ils s’étaient enlacés sur le canapé, devant la télé, avant de rejoindre le lit. De baisers en caresses, ils avaient fait l’amour, sans retenue.

Le samedi, malgré les évènements liés aux manifestations des gilets jaunes, ils avaient décidé de sortir pour déjeuner avec des amis. Le cadre était somptueux, la cuisine excellente, l’ambiance conviviale, l’humeur joyeuse. Un agréable moment plein de complicité, d’humour et de tendresse. Le petit groupe avait déambulé dans les rues presque désertes, le vent froid amenait parfois les odeurs de souffre, de fumigènes et le son des sirènes de police.

Puis Justine et Luka avaient regagné l’appartement de leur amie. Ils avaient discuté, ri, pris une douche ensemble pour se réchauffer, dîné. Et la fatigue se faisant sentir, ils s’étaient couchés tôt. Mais l’appel du désir avait été le plus fort. Justine s’était faite soumise, Luka l’avait marqué, fouillée, possédée, fait atteindre l’orgasme, ses doigts au plus profond de son intimité. Il aimait la faire mouiller, avant de glisser son membre dur dans la bouche avide et gourmande de Justine. Ce soir-là, elle était venu le chevaucher, et les yeux dans les yeux, ils avaient joui ensemble.

Le dimanche, ils avaient opté pour une activité salvatrice : ne rien faire. Les moments coquins avaient été nombreux, comme dans l’après-midi lorsque, installés confortablement sur le canapé, Justine avait provoqué Luka en lui suçant et lui mordillant le pouce. Elle avait pu voir sous le caleçon de son amoureux que l’effet escompté était atteint. Elle avait alors sorti sa friandise préférée de son étui de tissu, pour la glisser dans sa bouche. Elle l’avait sucée avec agilité, délectation et gourmandise. Il faut dire qu’elle était divinement douée. Elle avait fini par recevoir une longue rasade de nectar, qu’elle avait pris plaisir à avaler sans en perdre une goutte.

Le lundi matin, après le départ de leur amie, revenue pour passer la nuit chez elle, Justine avait de nouveau endossé son statut de soumise avec un plaisir non feint. Luka l’avait prise sous toutes les coutures. En photo. Puis ils avaient quitté l’appartement pour rejoindre la chambre d’hôtel que Justine avait réservée. Ils avaient déjeuné dans un lieu charmant, l’esprit de Noël était vraiment présent, et les amoureux profitaient intensément de l’instant. Ils avait passé une bonne partie de l’après-midi  à faire l’amour, à prendre des photos, érotiques, coquines, en jouant avec les tenues sexy de Justine, le miroir, la lumière… Le soir, après un voyage culinaire en Inde, ils étaient rentrés se coucher et avaient cédé aux plaisirs de la chair.

Ils s’étaient séparés le lendemain matin, dans un couloir de métro, un peu à la sauvette. Mais ils n’étaient pas tristes car ils n’avait qu’une petite semaine à patienter avant de se retrouver. En souriant, ils s’étaient embrassés, main dans la main. Luka  avait regardé Justine et lâché « 4 à 6 pour toi mon Amour ». Elle avait répondu « score d’orgasmes à battre donc ». Vivement la prochaine fois !


Une réflexion sur “4 à 6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s