Le dojo japonais

Dojo

Tout a commencé d’abord avec une jeune femme rencontrée via un site internet. Très vite, elle m’a fait comprendre qu’elle recherchait une aventure mais qu’elle était timide, car bien qu’elle ait eu beaucoup de contacts, elle n’avait pas encore osé franchir le pas. L’idée du Love Hôtel lui plaisait beaucoup, mais une fois sur place, sa timidité a pris le dessus et elle n’a pas osé aller plus loin que la caisse du sex-shop.

J’ai eu un contact assez rapidement avec une autre femme, avec qui nous avons rapidement échangé par sms. Elle m’a envoyé deux ou trois photos d’elle, je l’ai trouvée jolie. « Et encore tu n’as rien vu » m’a t-elle répondu. J’ai joué l’étonné et je n’ai pas tardé à savoir ce qu’elle voulait dire quand elle m’a envoyé des photos d’elle nue qu’elle venait de prendre. J’ai tout de suite été charmé par ses formes, sa poitrine généreuse et sa bouche pulpeuse qui invitait au baiser (et pas que… ^^).

Nous nous sommes rencontrés une première fois près de chez elle ; comme elle était en pleine séparation, elle a préféré que nous allions à l’hôtel. Pour me plaire, elle avait mis une jupe assez courte, des bas et de la lingerie très sexy. J’ai passé un très agréable moment, elle s’est révélée une amante extraordinaire, très coquine, inventive et imaginative. Elle m’a incité à la prendre en photos à plusieurs reprises, à filmer ses fellations « pour que tu puisses revivre ces instants quand tu seras seul ». Elle a aussi émis le souhait d’être ma « petite salope » et que je la prenne comme telle.

Pour notre deuxième rencontre, c’est elle qui a fait le déplacement, et comme elle avait un timing plutôt serré, nous avons décidé de prendre une chambre pour 3h… Je lui ai proposé le Love Hôtel, elle a adoré le concept et l’idée ; c’est elle qui s’est chargée de choisir le thème : dojo japonais. A peine la porte de la chambre fermée, elle m’a plaqué contre le mur, a déboutonné mon pantalon et s’est emparé de mon sexe, qu’elle n’a pas tardé à faire durcir. Elle m’a sucé pendant de longues minutes, divinement. N’y tenant plus je l’ai déshabillée, embrassée, j’ai caressé et câliné ses seins avant de me glisser entre ses cuisses pour un long cunni. Elle était tellement excitée par la situation, le lieu, le plaisir de nos retrouvailles, qu’elle mouillait abondement ; elle n’a pas été longue à jouir.

Elle m’a alors retourné et s’est remise à me sucer, goulûment, en me fixant droit dans les yeux, avec ce petit air mutin que je lui connaissais déjà. J’ai compris alors qu’elle était terriblement excitée, et qu’elle était passée en mode « je suis ta petite salope soumise » comme elle me l’avait déjà dit par texto. Elle a lâché mon sexe quelques instants pour s’empaler dessus en gémissant. Je sentais son jus couler le long de ma verge et sur mes bourses : elle s’est alors retirée, pour tout lécher sans me quitter du regard.

J’ai voulu la prendre en levrette, mais elle ne voulait pas me lâcher. « Je veux te faire cracher ton jus » m’a t-elle soufflé, avant de me reprendre en bouche et de me sucer avidement. Elle alternait entre douceur et fougue, me titillait le gland avant de me prendre jusqu’au fond de sa bouche, en me caressant les bourses. Puis elle m’a fait me lever, et s’est mise à me masturber énergiquement, en me léchant les bourses. De temps à autre elle crachait sur ma verge avant de me sucer. Inutile de dire que je n’ai pu résister bien longtemps. Alors elle a ouvert sa bouche, sorti sa langue et les a placées juste devant mon gland, tout en me masturbant. « Viens dans ma bouche, je te veux ». Cette phrase a fini par avoir raison de moi et c’est dans un long râle que j’ai déversé ma semence sur sa langue et son menton. Elle m’a regardé fièrement avant d’avaler.

Nous nous sommes câlinés, allongés dans les bras l’un de l’autre. Puis nous avons refait l’amour une première fois, excités par les bruits de la chambre d’à côté. Ce fût presque un concours de gémissements féminins… Enfin nous avons refait l’amour une troisième fois, tendrement, avant de nous quitter épuisés mais ravis. Je n’oublierai jamais ces moments passés avec elle.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s