Elle est…

Elle

Elle a fait son absence plus cruelle que l’absence, ma solitude plus grande que la solitude. Elle hante mon esprit tel un fantôme bien présent.

À elle seule, elle est une symphonie parfaite dont chaque instrument joue sa partition comme il se doit, alternant allegro, amoroso, dolcissimo, malinconico, pianissimo, teneramente…

À elle seule, elle représente toute une opération : la somme de tous mes espoirs, la soustraction de tous mes complexes, la multiplication de mes moments de bonheurs, la division de toutes mes peurs.

Elle est ma plus belle nouvelle, mon refuge ultime, mon idéal féminin, mon abri anatomique, ma plus belle cicatrice.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s